La blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Carton (ROMAN)

la-blancheur-qu-on-croyait-éternelle-virginie-cartonParis, fin 2009. Lucien et Mathilde, tous deux trentenaires, célibataires en recherche de l’âme soeur, ont la particularité de vivre dans la nostalgie des années soixante et en décalage avec les comportements de leurs amis rompus aux nouvelles technologies.

L’un et l’autre habitent le même immeuble mais ne se connaissent pas. Ou plutôt si, mais ils ne le savent pas : ils se sont rencontrés lui sous les traits de Joe Dassin, et elle masquée sous son costume de fantôme, lors d’une soirée déguisée organisée par un voisin…

Des personnages attachants, une histoire légère et amusante font de ce roman un livre idéal pour la détente.

Disponible à la Médiathèque (Rdc, Espace Adulte, R 823 CAR)

 
Thèmes similaires
Tags :
#histoireD’amour
 

#Les_coups_de_coeur_de_l_équipe

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s