Le détroit du loup d’Olivier Truc (ROMAN)

le-détroit-du-loup-olivier-trucJ’ai beaucoup aimé Le dernier Lapon d’Olivier Truc et il me tardait de lire son deuxième roman policier intitulé Le détroit du loup.

Dans ce récit très bien ficelé nous retrouvons les enquêteurs de la police des rennes, Klemet, un homme bourru mais sympathique issu d’une famille d’éleveurs sámi, et Nina, jeune recrue fraîchement émoulue d’une école de police norvégienne.
Au cours de journées interminables (l’action se passe cette fois en avril), nos policiers chevronnés mènent l’enquête sur la mort accidentelle d’un éleveur, puis sur celle du maire de Hammerfest en Laponie. À ces deux morts suspectes vont succéder d’autres morts n’ayant à priori rien à voir les unes avec les autres. Nos policiers, tout aussi attachants l’un que l’autre, vont devoir faire la lumière sur ces étranges affaires qui n’en forment peut-être qu’une…

Olivier Truc, journaliste français établi à Stockholm, est passionné par les pays nordiques : il sait rendre à merveille le froid qui brûle les doigts, les journées où le soleil n’en finit pas de se coucher et qui excitent les nerfs, le conflit entre tradition et modernité qui fait rage dans ces contrées. Plus qu’un roman policier, ce livre fait œuvre de récit anthropologique. Si vous avez apprécié Le dernier Lapon vous ne serez pas déçu par Le détroit du loup. Olivier Truc a réussi son deuxième roman ce qui n’est pas forcément évident…

Disponible à la Médiathèque (Rdc, Espace Adulte, RP TRU)

 

Avis aux amateurs de policiers nordiques, les romans policiers d’Olivier Truc sont une belle alternative aux Camilla Lackberg, Henning Mankel, Arnaldur Indridason et autres Jo Nesbo.

Si vous souhaitez le rencontrer, Olivier Truc sera présent au festival des Boréales du 13 au 29 novembre prochains.

 
Thèmes similaires
Tags :
#polar #romanNordique
 

#Les_coups_de_coeur_de_l_équipe

Publicités

A propos Eléonore

Fan de peinture et de littérature du XIXe, mes livres préférés sont Anna Karénine de Tolstoï, La peau de chagrin de Balzac et Les nuits blanches du chat botté de Duchon-Doris.
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s