Détails d’Opalka de Claudie Gallay (ROMAN)

details-opalka-gallayConnaissez-vous Roman Opalka ? C’est un artiste franco-polonais né en 1931 qui a marqué l’histoire de l’art par un concept précis : montrer de manière concrète l’irréversibilité du temps.

En 1965, alors qu’il attendait sa femme à la terrasse d’un café, Opalka eut une idée de génie : matérialiser le temps qui passe à travers une suite de chiffres inscrits en blanc sur fond noir sur des toiles de format 196x135cm. Fond qui peu à peu s’éclaircira pour qu’à la fin on ne parvienne plus à distinguer le chiffre du fond… Il affine son concept en se photographiant chaque jour dans la même tenue et dans la même attitude puis en enregistrant sa voix déclamant irrémédiablement les chiffres inscrits sur la toile sur une bande sonore : il montre ainsi les ravages du temps…

À sa mort le 6 août 2011, Opalka termine son œuvre : « le fini défini par le non fini ». 5607249 est le dernier numéro inscrit sur la toile par cet artiste perfectionniste qui a déterminé toute sa carrière artistique par sa démarche philosophique. Une démarche qui implique le renoncement. Renoncement aux formes, à la couleurs, aux motif. Une démarche qui pousse l’artiste à une grande discipline, à la monotonie des gestes sempiternellement répétés… Et cela Claudie Gallay l’a très bien perçu :

«  Il fait d’autres essais puis il se fige. Une seule toile ne suffira pas, même dix, même cent, s’il commence et pour que cela soit compris, il devra continuer toute sa vie. Il ne pourra plus s’arrêter sinon son idée sera réduite à quelques toiles recouvertes de nombres. La joie d’avoir trouvé son concept est alors supplantée par la peur de devoir s’y atteler pour toujours. Tout sacrifier pour cette seule idée c’est le gage du sens. Peut-il se risquer ainsi ? Il doit bien réfléchir, tout peser : L’idée le séduit et le terrorise. »

Dans Détails d’Opalka, Claudie Gallay, auteur de roman à succès tel Les déferlantes ou L’Amour est une île nous livre ses impressions sur Opalka. Profondément marquée par l’œuvre de l’artiste qui revient tel un leitmotiv dans ses romans, Claudie Gallay réalise ici une merveilleuse biographie de Roman Opalka ponctuée par son propre ressenti face à la perception du temps.
20120803044435_19_a0507.170highresromanopalkaVous retrouverez ce livre dans l’Espace Adulte (Rdc) à la côte 759.07 OPA.

 
Thèmes similaires
Tags :
#art
 

 

#Les_coups_de_coeur_de_l_équipe

Publicités

A propos Eléonore

Fan de peinture et de littérature du XIXe, mes livres préférés sont Anna Karénine de Tolstoï, La peau de chagrin de Balzac et Les nuits blanches du chat botté de Duchon-Doris.
Cet article, publié dans Documentaires, Romans, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s