Un monde à portée de main de Maylis de Kerangal (ROMAN)

Après Réparer les vivants au succès retentissant, Maylis de Kerangal nous livre un ouvrage tout en délicatesse sur le monde de l’art et tout particulièrement sur les artistes, bien trop souvent méconnus, qui se consacrent au trompe-l’œil.

Paula, jeune étudiante en art qui se cherche, décide d’intégrer une école prestigieuse de Belgique afin de devenir peintre en décor.
Là, elle va apprendre le goût de la matière,
la recherche de la perfection.
Entourée de Jonas, son colocataire, et de Kate,
leur amie, elle s’investit de tout son être
dans l’apprentissage de cette
discipline ancestrale qui consiste à copier,
au plus près, les merveilles de la nature.
Après une année riche en émotions, Paula rentre désœuvrée chez ses parents.
C’est en réalisant un ciel d’une infinie douceur pour la chambre du bébé d’une voisine qu’elle décide de faire du trompe-l’œil son métier au lieu de rentrer à l’École des Beaux-Arts.
Paula sera peintre de décor ; elle excellera dans son domaine aussi bien sur les plateaux de tournage de la Cinecitta que dans les grandes demeures historiques.
Mais c’est lorsque Jonas lui propose le poste qui lui était destiné sur le chantier
du fac-similé des grottes de Lascaux que Paula va réellement se révéler,
allant jusqu’à rentrer en communion avec les artistes de la préhistoire
qui ont créé ces œuvres pariétales extraordinaires.

Maylis de Kerangal nous offre dans ce livre une parenthèse enchantée :
elle nous invite à suivre les traces de son héroïne et à prendre le temps de se documenter, d’apprendre, de ressentir les choses qui nous entourent.
Tout comme Paula, laissez-vous happer par la beauté du monde et tournez-vous
vers les arts pour vous préserver de ses laideurs.
Plus qu’un roman, Un monde à portée de main est une leçon de vie,
un ouvrage à méditer !

Vous trouverez ce roman dans l’Espace Adulte (RDC)

Thèmes similaires
Tags :
#art #romance

Coups de coeur : #Les_coups_de_coeur_de_l_équipe

Publicités

A propos Eléonore

Fan de peinture et de littérature du XIXe, mes livres préférés sont Anna Karénine de Tolstoï, La peau de chagrin de Balzac et Les nuits blanches du chat botté de Duchon-Doris.
Cet article, publié dans Romans, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.